Modèle de simon

Même le modèle de Simon a été critiqué comme étant général, c`est pourquoi nous devons être conscients de l`importance de la prise de décision. Ce modèle est un concept, un cadre de la façon dont les organisations et les gestionnaires prennent des décisions. De plus, c`est un bon fond pour d`autres sujets comme Business Intelligence. Herbert Simon a apporté des contributions clés pour mieux comprendre le processus décisionnel. En fait, il a été le pionnier du domaine des systèmes de soutien à la décision. Selon (Simon 1960) et son travail ultérieur avec (Newell 1972), la prise de décision est un processus avec des étapes distinctes. Il a suggéré pour la première fois le modèle de prise de décision des êtres humains. Son modèle de prise de décision comporte trois étapes: (i) le modèle Barabási-Albert (BA) peut être mappé à la sous-classe α = 1/2 {displaystyle alpha = 1/2} du modèle de Simon, lors de l`utilisation de la probabilité plus simple pour un nœud connecté à un autre nœud i {displaystyle i} avec connectivité k i {displaystyle K_ {i}} P (n e w l i n k t o i) ∝ k i {displaystyle P (mathrm {New Link to } i) propto K_ {i}} (identique à l`attachement préférentiel au modèle BA). En d`autres termes, le modèle Simon décrit une classe générale de processus stochastiques qui peut aboutir à un réseau sans échelle, approprié pour capturer les lois de Pareto et Zipf. (III) l`intérêt pour le modèle sans échelle provient de sa capacité à décrire la topologie des réseaux complexes.

Le modèle Simon n`a pas de structure de réseau sous-jacente, car il a été conçu pour décrire les événements dont la fréquence suit une loi de puissance. Ainsi, les mesures de réseau allant au-delà de la distribution des degrés, telles que la longueur moyenne du trajet, les propriétés spectrales et le coefficient de clustering, ne peuvent pas être obtenues à partir de cette cartographie. Si nous regardons maintenant la région où Herbert Simon a eu un impact, nous verrons qu`il n`y a pas de transformation numérique sans Business Intelligence (entre autres choses, se compose de traitement de l`information, la prise de décision,..) et les changements organisationnels. Le chiffre ci-dessous illustre clairement le modèle décisionnel de Simon. Le modèle de Simon définit quatre phases du processus décisionnel: pour ce processus stochastique, Simon a trouvé une solution stationnaire présentant l`échelle de la Loi de puissance, P (k) ∝ k − γ {displaystyle P (k) propto k ^ {-gamma}}, avec exposant γ = 1 + 1 1 − α. {displaystyle gamma = 1 + {frac {1} {1-alpha}}.} Nous avons décrit le modèle de Simon qui, aujourd`hui encore, sert de base à la plupart des modèles de processus décisionnels. Le processus décrit des séries d`événements qui précèdent les décisions finales. Il est important de dire que, à tout moment, le décideur peut choisir de revenir à l`étape précédente pour une validation supplémentaire.

Dans la théorie de la probabilité appliquée, le modèle Simon est une classe de modèles stochastiques qui se traduit par une fonction de distribution de loi de puissance. Il a été proposé par Herbert A. Simon [1] pour tenir compte de la vaste gamme de distributions empiriques à la suite d`une loi sur le pouvoir.